3 papis discutent.

Bernard 68 ans...
«Je peux pas me plaindre, la santé ça va plutôt bien. Je mange, je vois encore sans lunettes, j'entends bien. Avec ma femme, on se câline encore de temps en temps. Mais, dès que je marche, ce n'est pas facile.
Chez moi, ce sont les jambes qui ne vont pas...»

Daniel, 67 ans...
«Moi aussi, je n'ai pas à me plaindre. Pour manger, marcher, dormir, pas de problème. Avec ma femme, on se paye encore du bon temps, pas trop souvent mais c'est super correct. Mais je ne vois vraiment pas clair, même avec mes lunettes.

Chez moi, ce sont les yeux qui ne vont pas...»

Jean-Pierre.63,  ans...
« Moi aussi, ça va bien. Je mange, j’ai encore bon appétit. Je ronfle mais dors bien, je marche, j'entends encore bien, je vois clair avec des lunettes. Mais quelques fois il m'arrive des trucs bizarres.
Tout à l'heure, Marguerite, la femme de ménage, se baisse pour ramasser le tuyau de l'aspirateur et... je n'ai pas pu résister. Je lui ai retroussé la jupe, baissé mon pantalon, et hop ! Et quand on a fini notre affaire, elle se retourne et me dit :
«Mais, Monsieur, qu'est-ce que vous avez mangé aujourd'hui ? Ça fait la troisième fois depuis ce matin !»

«Vous voyez les gars, chez moi, c'est la mémoire qui ne va pas !»

Chez le notaire...

Ne dit-on pas que la langue française est très difficile à apprendre ? En voici un exemple :

Une vieille demoiselle se présente chez un notaire pour enregistrer l'acte d'achat de sa maison récemment acquise.

Le notaire l'invite à s'installer, appelle son clerc, et lui demande textuellement :

"Veuillez, s'il vous plaît, ouvrir la chemise de Mademoiselle, examiner son affaire, et si les règles ne s'y opposent pas, faites une décharge pour qu'elle entre en jouissance immédiate !"

On n'a toujours pas rattrapé la vieille fille !

Pour moi, avant de fuir elle aurait dû essayer de tirer les choses au clerc....!

 

La scène se passe dans la maison de retraite '' Les jolis chrisanthèmes ''.

Fernand, 91 ans, voit avec bonheur arriver une nouvelle, Félicité, jeunette de 85 ans .

Rapidement, comme deux aimants, leur attirance mutuelle les fait s'asseoir côte à côte au réfectoire, devant la TV, pendant les jeux, et Fernand tient Félicité par les épaules pendant les farandoles.

Arrive ce qui devait arriver : les deux amoureux, un beau soir, partagent le même lit.

Le lendemain matin, au réveil, Fernand, dit à sa compagne :

- Félicité, ma chère, je vous dois des excuses, je suis conduit comme un gougeat, je vous ai un peu brusquée,

si j'avais su que vous étiez encore vierge, j'y serais allé plus doucement.

- Mais non, mon bon Fernand, lui répond Félicité, c'est à moi de vous présenter mes excuses, si j'avais su que vous bandiez encore, j'aurais retiré mes collants.

 

Un homme âgé se retrouve sur la table d'opération attendant d'être opéré. Il insiste pour que ce soit son gendre, l'éminent chirurgien chef de la clinique, qui procède à cette chirurgie.

Avant d'être endormi, il demande à parler à son gendre et lui dit:

- Ne sois pas nerveux , fais de ton mieux. Et si ça tourne mal et que quelque chose devait m'arriver, souviens-toi que ta belle-mère va aller habiter chez toi !!

Papi et mamie sont au lit. Mamie a du mal à s’endormir, alors que papi entame un premier ronflement.

 

La mamie : « Quand nous étions jeunes, t'avais l' habitude de me tenir la main pour nous endormir ensemble. »

Le mari lui prend la main, puis tourne le dos et s'endort.

À peine assoupi, il entend sa femme :

"T'avais aussi l' habitude de m'embrasser avant de t’endormir."

Un peu irrité, il lui donne un petit bisou sur la joue et se retourne pour dormir.

Quelques minutes plus tard, il entend :

"Même que, des fois, tu étais un peu coquin et tu me mordillais dans le cou."

Exaspéré, le mari repousse les couvertures et se lève brusquement énervé...

Surprise, sa femme lui demande : "Mais qu’est ce qui te prend et où tu vas ?"

Et papi répond : "Chercher mes dents..."

Un vieux couple, Justin et Léontine sont assis au jardin des plantes. 
Léontine dit : "J'ai une folle envie  de glace"
   
Justin lui répond:  "Je vais en chercher, que  veux-tu  ?"
-"Deux boules chocolat, et toi ?"
- "Moi, je prendrais deux  vanille"
Léontine  réplique:
 
-"Il vaut mieux que tu le  notes"
-"Mais non, le camion de  glaces est juste là,  devant"!
-"Notes le, je te dis que tu  vas  oublier"
-"Non, non, je n'oublierai  rien !"
Justin part en grommelant  "Deux chocolat, deux vanille... Deux  ch???"
   
Après un bon quart d'heure  Justin revient avec deux saucisses et deux  cornets de frites bien dorées  !!!!!!!!!!
Léontine lui dit "Et où est la  moutarde ?
 "
"Bon sang, je l'ai oubliée !"
"Tu vois, répond Léontine, je  te l'avais bien dit de le noter !"

Un paysan s'arrête au garage du coin pour faire réparer sa camionnette.On ne peut pas le faire immédiatement, et il dit alors qu'il n'habite pas loin et qu'il va rentrer à pied.
 Sur le chemin du retour, il s'arrête dans une boutique et achète un seau et 5 kg de peinture. Puis il s'arrête dans une autre boutique et prend deux poules et une oie.Mais, arrivé laborieusement dehors, il a un problème : comment porter tous ses achats jusqu'à la maison . Pendant qu'il se gratte la tête, une petite vieille s'approche de lui et lui dit qu'elle est perdue.Elle lui demande : "Pouvez-vous me dire comment aller au 160 Allée de Partington ?"Le paysan lui dit :"Eh bien, en fait, ma ferme est tout près de cette maison. Je me mettrais bien en route, mais je n'arrive pas à porter tout ceci."La vieille dame suggère : "Pourquoi ne mettez-vous pas la peinture dans le seau. Portez le seau d'une main, mettez une poule sous chaque bras et portez l'oie dans l'autre main ?""Merci bien", dit-il, et il se mit en route avec la vieille dame.En cours de route, il dit :"Prenons mon raccourci et descendons par ce sentier. Nous y serons en un rien de temps."La petite vieille le regarde attentivement et dit :" Je suis une veuve sans personne pour me défendre... Qui me dit que quand nous serons dans le sentier vous n'allez pas me coincer contre un mur, retrousser ma jupe et me faire Dieu sait quoi ?"

 Le paysan dit :"Cré vingt dieux, ma petite dame, je porte un seau, 5 kg de peinture, deux poules et une oie. Comment diable pourrais-je vous coincer contre le mur et faire ça ?"
La vieille dame répondit : "Posez l'oie, recouvrez-la avec le seau, mettez la peinture sur le seau, et je tiendrai les poules..."

 

 

Arthur a 90 ans. Il a joué au golf tous les jours depuis son départ en retraite il y a 25 ans.

Un jour, il rentre chez lui complètement découragé :

- C'est fini, dit-il à sa femme. J'abandonne le golf. Ma vue est devenue si mauvaise...après que j'ai frappé la balle, je ne peux pas voir où elle va.

Sa femme lui dit :

- Pourquoi n'amènes-tu pas mon frère avec toi au golf pour essayer une dernière fois ?

- Ton frère a 103 ans ! répond Arthur... Il ne peut pas m'aider.

- Il a peut-être103 ans, dit sa femme, mais il a une vision parfaite !

Alors, le lendemain, Arthur se rend au terrain de golf avec son beau-frère.

Il place sa balle sur le tee, s'élance, frappe puis cherche la balle au loin. Il se tourne vers son beau-frère :

- As-tu vu où est allée ma balle ?

- Bien sûr que je l'ai vue. Ma vision est parfaite.

- Excellent! Où est-elle ?

- M'en rappelle plus...!

C'est l'histoire d'une petite vieille, à la campagne. Elle est sur son lit, gravement malade.
Le médecin vient la voir et l'ausculte. Le papy attend dans le séjour.
Le médecin sort après de très longues minutes et lui dit :
- Votre femme est dans un état comateux !
Le papy qui n'a pas bien compris, le raccompagne, puis revient dans la chambre de sa femme.
La mamy le questionne :
- Alors! Qu'ek' sé ti qu'il a dit, l'docteu à mon sujet ?
- Oh ché pas trop... Il a dit qu't'es dans un état comme ma queue, répond le papy.
La mamy :
- Non de diu, de non de diu ! Ben ch'uis pas prête de m’lever alors !

Un couple de retraités:

- Et, tu comptes faire quoi aujourd'hui?

- Rien!

- Mais c'est déjà ce que tu as fait tout hier .

- Oui ! et justement je n'ai pas fini.

Faut pas voir le mal partout...

Un octogénaire vient de se  marier à une jeune et jolie femme. Ses amis lui  disent qu'il a pris des risques.

 - Oh ! À mon âge, on n'est pas cocu ... on est secondé ! 

Deux petites vieilles se croisent dans la rue principale du village. 
 - Comment vas-tu Marguerite ?  
- Oh ! J'ai pas le moral... Je viens de perdre mon mari !  
- Ah bon ! je l'ai pas su comment ça  s' est passé ?   
- Je l' ai envoyé dans le jardin chercher des carottes et des poireaux pour faire la soupe. Il a été pris d' un malaise. J' ai appelé les pompiers. Quand ils sont arrivés, il était mort d'une crise cardiaque...  
- Mon dieu ! Et alors ?   
- J’ai fait des nouilles ! 

C'est  le club du troisième âge d'un village qui  propose un petit voyage organisé à ses membres.  Après quelques heures de trajet, le chauffeur du  bus fait descendre tout le monde pour la pause  pipi.  Alors  que tout le monde est  descendu,  une  mamie vient faire une confidence à l'oreille du  chauffeur:

-  Monsieur, je pense avoir été victime d'une agression sexuelle tout à l'heure dans ce bus...

Le  chauffeur, sans vouloir mettre en doute ses  dires,  reste  tout de même dubitatif.

Il  lui promet néanmoins de la surveiller afin que  cela ne se reproduise pas.

A  midi, alors que le bus s'était arrêté pour le  déjeuner, une deuxième vieille dame va trouver  le chauffeur et lui confie :

-  Je viens d'être victime d'une agression  sexuelle!  Cette  fois, le chauffeur commence à considérer avec  plus d'attention les propos des 2 vieilles. Il  inspecte les travées à la recherche du pervers.  Et  il tombe sur un petit vieux qui est là, à quatre  pattes entre les  sièges.  Il  l'empoigne par la veste et lui demande :

 -  Bonjour  monsieur,  est-ce  que je peux vous aider  ?

Le  vieux le regarde et il lui  répond:

-  Pour sûr que tu peux m'aider fiston !  J'ai  perdu ma moumoute et j'essaie de la  retrouver.  Par  deux fois, je pensais avoir mis la main dessus,  mais les 2 avaient la raie au  milieu, alors  que la mienne a la raie sur le  côté.

 

 

 Deux petites vieilles toutes ridées discutent :   
- Tu te souviens, quand nous étions jeunes ? Nous voulions ressembler à Brigitte Bardot.  
- Oui, je me rappelle ...   
- Eh bien, maintenant ça y est...

 

 

 

On frappe à la porte : 
 - Bonjour, Monsieur, voulez-vous nous faire un don pour les maisons de retraite ? Et le vieux de s'écrier: - Germaine, mets ton manteau et prépare ta valise !

 


 

Deux femmes d'un certain âge se présentent à la caisse du cinéma :   
- Faites-vous quelque chose pour les personnes agées ?  Oui, mesdames, nous les réveillons en fin de séance !

 


 

Au club de bridge, un vieux monsieur, veuf agé de 85ans a fait la connaissance d'une dame de son age . Ils tombent amoureux l'un de l'autre et décident de se marier.
Le soir ils passent leur première nuit de noce dans le même lit.
Une fois couché le monsieur étend sa main vers sa compagne,  prend sa main dans la sienne et ils s'endorment comme ça.
Le lendemain même scénario.
Le troisième soir le pépé va pour saisir la main de la mémé, mais celle ci ne se laisse pas attraper et d'une petite voix elle lui dit: "Chéri pas ce soir j'ai mal à la tête"

 

 

Chek-Up Médecine,

Un vieux couple se rend chez son medecin pour le check-up annuel.
Le médecin les accueille et fait d'abord passer le mari.
Apres l'examen, il annonce :
- Mais vous êtes en pleine forme, cher monsieur !
- Pas étonnant, répond l'autre, je fume pas, je bois pas, et le bon Dieu veille sur moi...
- Voyez-vous ça, sourit gentiment le docteur.
- Oui! Tenez, hier par exemple, je me suis levé en pleine nuit pour aller aux WC et Il a allumé la lumière pour moi !
Un peu décontenancé, le médecin renvoie le vieux dans la salle d'attente et fait passer sa femme dans son cabinet.
- Oh, moi, vous savez, je fume pas, je bois pas...
- Et le bon Dieu veille sur vous, c'est ça ?
- Hein ? Pourquoi vous dites ça ? demande la vieille, étonnée.
- Bien, explique le médecin, c'est votre mari qui m'a dit ça. Il m'a même raconté qu'il était allé aux toilettes pendant la nuit et que le bon Dieu lui avait fait de la lumière...
- Ah, le vieux con ! s'exclame la vieille, il a recommencé à pisser dans le frigo !

 

 

Une vieille dame, de plus de 90 ans mais fringante, rentre dans une pharmacie.

 

- Bonjour Monsieur, avez vous de l'aspirine?

- Oui, sans aucun doute.

- Avez vous des anti-douleurs?

- Oui, aucun problème.

- Avez vous des anti-rhumatismaux?

- C'est certain que nous en avons..

 

- Avez vous du Viagra?

- Oui, bien sûr.

 

-Avez vous des pilules antirides?

- Oui, nous en avons.

 

- Avez vous du gel pour les hémorroïdes?

- Évidemment.

 

- Avez vous du bicarbonate?

- Certainement..

 

- Avez vous des médicaments pour le foie?

- Bien sûr.

 

- Avez vous des antidépresseurs?

- Oui, sans aucun doute.

 

- Avez vous des somnifères?

- Oui, oui, nous en avons.

 

- Avez vous des produits pour la mémoire?

- Oui... quelques-uns !

 

- Avez vous des béquilles?

- Évidemment.

 

- Avez vous des couches pour adultes?

- Mais certainement.

 

- Avez vous ...

 

- Enfin, Madame...nous sommes une pharmacie professionnelle.

Nous avons tous les produit.Quel est votre problème ?

 

- Je dois épouser mon Léon, 95 ans,à la fin du mois.

Nous aimerions savoir si nous pouvons déposer notre liste de mariage chez vous...

 

Le bus est en retard et le temps passe. Au bout d'une heure, une des vieilles se tourne vers l'autre et dit:   
- Tu sais, ça fait tellement longtemps qu'on est là à attendre assises sur le banc que j'ai le derrière tout endormi!   
Et l'autre se retourne vers elle et répond:   
- Ouais, je sais! Je l'ai entendu ronfler!

 

 

Deux pépés sur un banc voient passer une superbe minette bien roulée, la belle plante quoi.

L'un dit: "Celle-là je la baiserais bien".

L’autre lui répond:" Non ! Tu la baiserais, volontiers" . 

 

 

Marguerite et Josephine, deux vieilles femmes, ramassent des patates dans un champ de pommes de terre (logique non ?)...Tout d'un coup, Marguerite pousse un grand cri et appelle Josephine...

- Viens voir Josephine ce que j'ai trouvé !!!...et Marguerite montre à Josephine une ENORME pomme de terre qu'elle tient péniblement a deux mains, tellement elle est grosse.

- Ha, ben ca alors... dit Marguerite en regardant cette énorme pomme de terre. Ca me rappelle la zigounette à Joseph....

Josephine ouvre de grands yeux d'admiration et dit :

- Ha bon ???? Elle était aussi grosse que ça ????

- Non, mais aussi sale!!!..…